Les écritures 2
mai 09 2017

Approchez, Furies cruelles! Ô Parques, venez! venez! Tranchez le gros fil de mes jours! Frappez, écrasez, achevez, massacrez-moi! (Le songe d'une nuit d'été)